Concerto n°2

30.05.15    5h40

L’une de mes oeuvres favorites est le Concerto n°2 en Fa mineur de Chopin ; il est en tout cas mon concerto pour piano fétiche. Je ne peux compter les fois où des larmes m’ont échappées des yeux face à temps de poids et de charme.

L’une de ses plus jolies interprétations se trouve chez le très réputé label Deutsche Grammophon, où il est à la fois joué et dirigé par Kristian Zimmerman, en compagnie des musiciens du Polish Festival Orchestra.

Je presse play et je me fais généralement avoir les deux accords concluant la très brève introduction du thème du Maestoso (1er mouvement), me retrouvant à baisser drastiquement le volume sauf que je finis, plus le morceau avance, à ne cesser d’augmenter ce volume sonore, attendant d’avoir les oreilles complètement immergées au sein de l’orchestre, frôlant mon seuil de douleur (sans être non plus déraisonnable, le tympan est une membrane bien trop fragile).

Immersion totale. Les paupières closes, le tourbillon de notes m’entraîne, déchirant, par moment plus tendre, amoureux voir joueur, ne revenant que plus révolté.

Pourquoi je l’aime tant? Simplement parce que ce concerto vous attrape par le coeur et le fait se changer en toutes les émotions qui sont à votre portées.

Puisse t-il également vous séduire, je suis pour ma part conquise.

Camille.

P.S. : Le Concerto n°2 de Frédéric Chopin ouvre le ballet de La dame aux camélias, si vous souhaitez découvrir le milieu de la danse et êtes déjà séduit par Chopin, rien de mieux que de débuter avec cette très belle pièce signée John Neuimeier.

Publicités